samedi 2 octobre 2010

Séance du Conseil régional : ma réponse à Mme V. Précresse

 Réponse de GM BELLAÏCHE à V. PECRESSE (Présidente du groupe Majorité Présidentielle au Conseil régional et ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche) sur les bourses d'études aux étudiants de la filière sanitaire et sociale - Séance du conseil régional du 1er octobre 2010 :

" Donc si nous avons bien compris ses propos, lors d'une récente interview eux "Echos", Madame Pécresse veux d'ici 2012 réparer les dégâts de 1968 dans l'enseignement supérieur.

Notre objectif est différent tout en s’inscrivant dans cette lignée. Nous voulons pour notre part réparer les dégâts de Madame Pécresse dans l’enseignement supérieur.
Nous le ferons dans le pays, quand nous serons à sa place à partir de 2012 et nous le faisons déjà à la Région Ile-de-France.

Il serait donc imaginable que les tenants du « Bouclier fiscal », vous, viennent donner des leçons aux porteurs du « bouclier social », nous !

Nous tenons juste à rappeler certains chiffres à Madame la ministre de l’Enseignement Supérieur.

Certes, un 10e mois de bourse à été mis en place cette année. On ne peut que s’en féliciter puisqu’il était annoncé depuis 3 ans.

Mais depuis 2001, l’augmentation moyenne du coût de la vie pour les étudiants est de 45% alors même que l’augmentation des aides sociales accordées par l’Etat, elle, est de 13%.

Je rappellerai également la hausse de certains frais décidée par le gouvernement actuel : + 2,4% des frais d’inscription universitaire, 3,4% du prix du ticket de restauration universitaire. Il faut donc savoir rester modeste sur son propre bilan

De plus, les 20M€ que l’Etat doit à notre Région nous permettraient aisément de revaloriser les bourses pour nos étudiants en formations sanitaires et sociales.

On ne peut donc que constater que la situation dénoncée par le groupe UMP est de la seule responsabilité du gouvernement.

Nous formulons donc le vœu que le gouvernement débloque enfin les sommes qu’il doit à la Région dans l’intérêt de nos étudiants. En attendant l’adoption d’un tel vœu, nous voterons contre celui proposé par les représentants de la majorité présidentielle."

1 commentaire:

  1. bien, continuez de faire ressortir les incohérence de la droite

    RépondreSupprimer