lundi 21 mars 2011

Tout se jouera lors du deuxième tour, dimanche prochain.


Depuis 2001, Charenton et Saint-Maurice n’avaient pas connu de deuxième tour lors d’une élection locale.
Lors de ce premier tour, nous avons fait le choix de laisser toutes les composantes de la gauche et des écologistes se présenter devant les électeurs.
Dimanche prochain, nous nous présenterons au nom du rassemblement de toute la gauche et des écologistes.
A l’inverse, la droite n’a présenté qu’un seul candidat et le voilà minoritaire. Tous les analystes le disent, un candidat-maire a toujours une « prime » électorale lors d’un scrutin local et pourtant le candidat UMP est désavoué dans sa propre ville.
Pour se maintenir au Conseil général, il ne peut compter que sur le report des voix du Front National.
En effet, les leçons de ce scrutin sont le taux historique de l’abstention et la percée de l’extrême droite. Voilà les points qui nous préoccupent particulièrement.
Nous devons reconquérir la confiance des Charentonnais et des Mauritiens, leur donner l’envie de revenir vers le suffrage universel et leur apporter les réponses à leurs demandes maintes fois exprimées.
Notre programme et notre action au quotidien démontrent notre volonté d’être à l’écoute de ces attentes.
Le changement  dans notre canton, ne pourra venir que du rassemblement et de l’alternance.
Le 27 mars prochain, mobilisez vous et votez pour les candidats du rassemblement : Gilles-Maurice BELLAÏCHE et Patricia RICHARD.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire