dimanche 14 octobre 2012

Communiqué de presse Charenton-le-Pont : l'espace jeunesse saccagé


Les élus du groupe "Réunir pour Changer à Charenton" s’élèvent vigoureusement contre toutes formes de violence urbaines. C'est donc avec la plus grande fermeté, qu'ils dénoncent l'acte de vandalisme perpétré contre l’espace jeunesse de Charenton-le-Pont, survenu dans la nuit de vendredi à samedi.
Gilles-Maurice BELLAÏCHE et Jeanne STEFANI avaient pourtant attiré l’attention du maire de Charenton, lors des deux derniers conseils municipaux, sur les conditions du retrait de toutes les subventions municipales accordées à l’Association ALIAJ (Accueil Loisirs Information Animation Jeunesse) qui gérait la politique jeunesse de la ville depuis 1988.

En effet, les élus du groupe "Réunir pour Changer à Charenton" ont regretté que la majorité municipale n'ait jamais cherché à créer les conditions d'un dialogue apaisé entre les différents acteurs, parmi lesquels les jeunes premiers bénéficiaires de ce service.
La seule réponse apportée par la mairie à sa jeunesse a été de mobiliser 8 personnels de la police municipale et d’une société de vigiles privés lors d’une séance du Conseil municipal où elle était venue exprimer son désarroi quant à la fin de « leur » association.
Depuis 24 ans, L'ALIAJ avait su créer un lien social entre tous les jeunes de la ville et avait également pour elle d'offrir, en plus des activités culturelles, un espace ouvert permettant aux jeunes de se retrouver, de partager et d’échanger, ce qui n'est malheureusement plus le cas avec la nouvelle structure. Une partie des jeunes de Charenton se sont alors sentis abandonnés.
Gilles-Maurice BELLAÏCHE le rappelle : « je souhaite que les jeunes s’engagent dans la vie citoyenne de la commune et qu’ils soient considérés comme de véritables interlocuteurs. J’invite, une nouvelle fois, le maire de Charenton à élaborer sa politique de la jeunesse dans le dialogue avec les intéressés et en direction de tous les publics constituant les jeunes de Charenton-le-Pont ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire