vendredi 17 mai 2013

Pourquoi avons-nous porté plainte pour « complicité d’incitation à la haine raciale » contre M. BRETILLON ?

Le 07 avril dernier M. BELLAÏCHE et des élus de Saint-Maurice, ont saisi le procureur de la République de Créteil d’une plainte contre Messieurs BRETILLON, CAMBON et DOSNE, s’indignant contre les dérives suscitées par la pétition qu’ils ont initiée contre l’air des gens du voyage.
Contrairement à ce que le maire de Charenton, M. BRETILLON, dit et écrit partout cette plainte ne visait pas à l’empêcher de faire signer sa pétition.
Nous avons considéré que «la ligne jaune avait été franchie» parce que ces maires ont refusé de modérer les commentaires qui accompagnent certaines signatures sur le site "mesopinions.com". Laisser de tels propos sur un site est une attitude irresponsable de la part de ces élus de la République.

La réalité des faits, qui contredit les mensonges éhontés que vous avez pu lire ou entendre de la part du maire de Charenton, est que notre groupe d'élus au Conseil municipal de Charenton avait appelé à plus de concertation avec la ville de Paris dans le cadre de l’application de la Charte du bois de Vincennes. Mais M. BRETILLON n’a pas voulu d’une action commune !
De plus, nous avions demandé à exprimer un vœu unanime de tous les élus de Charenton et de Saint-Maurice. Mais M. BRETILLON a rejeté notre proposition !
Dès lors, il est devenu manifeste que, la seule intention de M. BRETILLON n’était pas la protection du bois de Vincennes, mais de faire un coup "électoraliste" en jetant en pâture une communauté comme aux pires moments de notre Histoire.
Extrait de commentaires incitants à la haine raciale, à la xénophobie ou à l’homophobie laissés, sans modération, sur "mesopinions.com" par des signataires de la pétition initiée par ces Maires :
«à renvoyer chez eux ou déportation (…)» ;
«Qu'attendons-nous pour les foutre dehors à coup de pieds dans le cul ?» ;
«Un maire pd, une loi sur les pd, (…). La france des tutus avec une carotte dans le cul (…)» ;
«Ce monsieur (Bertrand Delanoë) est à mettre dans le même sac que Hollande et à jeter à la Seine.».
Etc…

Nous sommes pour que chacun puisse exprimer librement ses positions, mais nous ne transigerons jamais sur la haine raciale, la xénophobie et l'homophobie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire