dimanche 27 octobre 2013

Les lycées franciliens vont s’initier à la lutte contre le gaspillage alimentaire


Aujourd’hui, on estime qu’un lycéen ou un apprenti jette entre 25 et 30% des aliments qui composent son repas à la cantine. Cela représente une moyenne de 7,5 tonnes de surplus par établissement chaque année, soit l’équivalent de 20.000€.
Au lendemain de la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, la Région Île-de-France, sur proposition des élus de mon groupe, a renforcé son effort dans son projet d’accompagnement des lycées franciliens dans une démarche éco responsable.
C’est pourquoi la Région Île-de-France lance des actions d’information et de sensibilisation en direction des élèves et des personnels des cantines scolaires dans une vingtaine de lycées franciliens, notamment pour attirer leur attention sur le coût du gaspillage et la notion de « juste portion ».
Ces actions viennent compléter le soutien apporté par la Région aux associations d’aide alimentaire.
Dans le cadre de sa transition écologique et sociale, la région Île-de-France avaient lancé il y  a deux ans une politique d’incitation en direction des lycées franciliens pour les accompagner dans une démarche « éco-responsable » portant à la fois sur leurs contenus pédagogiques que leur gestion de l’eau ou de l’énergie. 28 établissements franciliens avaient répondu présent.
Aujourd’hui, ce dispositif d’accompagnement doté d’une subvention supérieure a été ouvert à 50 nouveaux lycées. Parmi ces établissements, 35 proposent des projets sur la gestion des déchets, une quinzaine sur le compostage de proximité et une vingtaine s’engagent sur des actions portant spécifiquement sur le gaspillage alimentaire.
« 6 mois après que nous ayons proposé à la Région d’engager une politique innovante de lutte contre le gaspillage alimentaire au sein des cantines scolaires et collectives, les premiers financements sont accordés à un échantillon d’établissements volontaires. Nous allons pouvoir y tester les actions de sensibilisation et d’information qui y seront menées pour ensuite envisager une généralisation à l’ensemble des lycées et Centres de formation des Apprentis (CFA) franciliens en cas d’évaluation positive. » a souligné Nadia Brahimi, Conseillère régionale et élue du Val-de-Marne.
En soutenant des actions d’information et de sensibilisation des élèves et des professionnels des cantines scolaires, la Région Île-de-France confirme son statut de partenaire novateur de L’Etat dans son objectif de division par deux du gaspillage alimentaire d’ici 2025.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire