mercredi 11 décembre 2013

Île-de-France : 2014 sera marquée par une nouvelle avancée vers la tarification unique des transports

Les élus du groupe socialiste à la Région Île-de-France réaffirment leur engagement en faveur de la réforme de la tarification des transports publics franciliens et de la mise en place de la tarification unique du pass Navigo.
Cette position s’inscrit dans la lignée des engagements de campagne de la majorité et réitérés lors d’une délibération adoptée par le Conseil régional en décembre 2011. Nous sommes conscients que le financement de cette mesure attendue ne doit peser ni sur les usagers, ni sur les collectivités et ne doit pas compromettre l’amélioration de l’offre et de la qualité de service engagée par la majorité régionale au STIF et à la Région.
Néanmoins, le premier groupe de la majorité souhaite marquer l’année 2014 d’une nouvelle avancée d’envergure vers la tarification unique. Une étape supplémentaire qui contribuera au développement du sentiment d’appartenance au territoire régional et permettra de lutter contre le sentiment de relégation qui touche certains de nos concitoyens en Île-de-France.
C’est pourquoi, avec le Président de la Région Ile-de-France, aussi Président du STIF, ainsi qu’avec l’Exécutif régional nous proposerons au conseil d’administration du STIF du 9 décembre une modération des tarifs du pass Navigo pour les zones 1-5 ainsi que la mise en place du dézonage pour toutes les « petites » vacances scolaires (Toussaint, Noël, Hiver et Pâques) au cours de l’année 2014.
Pour G-M BELLAÏCHE, « Depuis 2010, la majorité régionale avance de concert vers la tarification unique. Depuis le début des discussions sur le budget, la question n’était pas de savoir si nous allions trouver un accord, mais bien de définir quel nouveau pas vers la tarification unique nous souhaitions franchir ensemble en 2014. Le compromis auquel nous sommes arrivés est satisfaisant : nous faisons un pas supplémentaire vers la tarification unique tout en faisant un effort supplémentaire en direction des usagers qui paient le plus cher. Cette nouvelle avancée montre notre détermination, mais, pour appliquer la tarification unique à toute l’Île-de-France, nous avons besoin de nouvelles ressources dont les leviers sont tous à l’Assemblée Nationale. »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire