jeudi 27 juin 2019

Compte Administratif 2018 - ville de Charenton
Intervention de G-M BELLAÏCHE du 26 juin 2019
Mes chers collègues,

Avec 13,5 M€ de solde positif notre compte administratif 2018 exprime avec force tout le paradoxe de votre gestion et des annonces successives.
Pour résumer vous chargez la barque en budget primitif pour montrer que vous êtes contraints en fonctionnement et forts en investissement et voilà que l’exécution de ce budget nous montre presque le contraire.
Tout d’abord, donc avec 13,5 M€ d’excédents cumulés, nous revenons à notre, «presque standard », de capacité d’autofinancement.
Là, à ce stade, nous pourrions nous dire : "bravo, comme ils sont efficaces, ils réussissent à préserver notre capacité à investir en faisant d’un budget à l’équilibre au moment du vote du Budget Primitif à un budget en excédent de près de 14% lors du Compte Administratif."
Quelle structure ne rêverait pas d’avoir 14% de résultat net !
Mais alors qu’est-ce qui c’est passé en 2018 pour que notre budget primitif présenté comme super contraint dégage un tel excédent ?
L’explication est la sous-estimation des recettes et la surestimation des dépenses.
Déjà les 3,5 M€ mis dans le budget « à titre de précaution » ne sont pas utilisés. Là c’est de la juste prévision et tant mieux si ces « poires pour la soif » ne sont pas dépensées.
Mais pour les 10 M€ qui reste ?
Alors, nous entrerons, rapidement, dans le détail de certains comptes.
En fonctionnement tout d’abord.
Les dépenses de fonctionnement se réalisent dans ce compte Administratif à 93,12 %.
La première raison qui porte sur 1,4 M€ de non réalisés ce sont les charges de personnel.
1,4 M€ de non réalisé !
Si nous comptons le coût d’un agent aux environs de 30.000 € annuels, il s’agirait d’une mauvaise prévision à hauteur de 47 agents !
Pire ce poste est en baisse de 3% par rapport à l’année précédente.
Ce n’est pas sérieux !
Et surtout, cela tue dans l’œuf tout votre argumentaire sur la nécessité d’augmenter les tarifs des services publics à destination des Charentonnais(es) de l’augmentation des coûts de personnel… car n’ont seulement nous ne retrouvons pas ces coûts supplémentaires mais en plus le budget lui-même baisse !
La baisse des coûts du personnel peut-être, d’un point de vue budgétaire, une bonne chose et elle pourrait être vue comme un signe d’une bonne gestion, mais quand cela n’est pas fait au bénéfice des Charentonnais(es), là nous refusons cette logique qui aboutit à une fiscalité déguisée.
Alors que sur d’autres dépenses la contrainte est à géométrie variable.
Comment pouvez-vous justifier que nous pouvons verser 147.000 € pour le fonctionnement de l’école maternelle privée de notre ville, que rien nous oblige de faire, et baisser le montant des subventionnements aux associations de près de 9% ?
En fait, beaucoup de dépenses imaginaires au moment du Budget Primitif et des choix politiques que nous combattons c’est la recette pour faire mine de dépenser moins.
Comme un corolaire à ce que je viens de dire, le constat suivant est à l’inverse.
Les recettes de fonctionnement se réalisent à 101,6%. En restant quasi stable à 65 M€.
101,6 % sur le dos de qui ?
Sur les Charentonnais(es) bien sûr.
Les familles paient toujours plus cher les services qu’elles consomment, alors que nous venons de démontrer que les charges liées à ces prestations ne le justifient pas.
Là encore il s’agit de fiscalité déguisée.

Certains postes sont impressionnants tant les variations sont importantes :
 - Occupation du domaine public +45% de recettes en plus par rapport au BP 2018 et 18% en plus par rapport à 2017.
- Les recettes de la taxe sur l’électricité progressent de 64% par rapport à l’année dernière.
- Le rapport de la taxe de séjour progresse lui de 28% par rapport à 2017.
- Et toutes les recettes dites « exceptionnelles » sont, de 1 M€, supérieures au prévisionnel. 

Même les refacturations à destination du CCAS augmentent de 15%. Dois-je rappeler que la subvention au CCAS progresse elle de 0%.
Par cette subtilité même le budget du CCAS est en baisse !

Alors, l’on pourrait se dire : "cette action sur le fonctionnement, ces ponctions supplémentaires sur les Charentonnais(es) c’est pour l’avenir de la ville, pour nous se donner la possibilité de faire mieux et plus" et voilà que vous présentez un résultat de l’investissement en baisse de 40% (même en tenant compte des « restes à réaliser »).
Près de la moitié de ce qui était prévu qui ne se réalise pas, ce n’est pas un défaut de prévisions, c’est de la communication politique.
C’est tellement vrai que si nous avons de beaux articles dans la presse municipale sur le Budget Primitif … la réalité de son exécution ne va pas faire la une de « Charenton magazine ». 

Donc : 
- Une baisse des dépenses de fonctionnement pourtant présentées comme devant faussement augmenter
- Une hausse des recettes de fonctionnement par une ponction toujours plus grande sur les Charentonnais(es)
- Un effondrement de la réalisation des investissements dans notre ville 

Voilà le Compte Administratif que vous nous soumettez au vote. Comptablement et politiquement nous nous y opposons. 

Nous voterons donc contre. 

Plus généralement, nous voilà à la présentation du dernier compte administratif de la mandature, certains d’entre-nous ne voteront pas le prochain.
6 ans sont passés, pour ma part j’allais dire encore 6 ans, et votre majorité n’est pas à la commande de la ville depuis hier, 
Et pourtant :
- L’autoroute produit toujours plus de bruit et de pollution et les circulations douces sont encore dans les limbes de vos projets,
- Les jeunes sont toujours à la recherche de leur place et de lieux pour exister, 
- Le collège public reste sur-densifié et le quartier du Pont n’a pas d’école primaire,
- Les Charentonnais(es) ne sont toujours pas égaux devant la tarification des services publics,
- L’aide sociale reste cloisonnée et tellement en retard par rapport aux besoins exprimés,
- La culture reste le parent pauvre de votre gestion,
- Les investissements sont à la peine et la piscine en est le triste exemple,
- Les associations sont au régime sec,
- Votre regard sur le service rendu au public est de plus en plus consumériste et de moins en moins attaché au service public,
- ...
Il est vrai, que le changement de Maire, qui a été la surprise de ce mandat, a fait évoluer certaines choses, des dossiers semblent plus mis en avant, mais alors, que ne l’avez vous pas fait faire avant ?
Ce compte Administratif 2018 fait un peu lieu de bilan de votre mandature, à la rentrée nous aurons l’occasion de poser devant les Charentonnais(es) ce bilan et nos projets.

Je vous remercie de votre attention.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire